Faire un stage à Brisbane : Interview de Lucas, parti en stage avec l'agence Helpstage.

Bonjour Lucas, pouvez-vous vous présenter et me dire dans quelle école vous étudiez?

Je m'appelle Lucas, je suis en quatrième année à l'EBS Paris dans le 15ème arrondissement, et j'ai fait appel à Helpstage pour mon stage en 3ème année.

Un stage qui s'est déroulé en Australie, à Brisbane plus précisément, où j'ai été un assistant comptable.

Cela a été une expérience riche vraiment dans tous les sens du terme. Déjà, l'Australie est assez loin, donc il fallait déjà se motiver juste à l'idée de partir.

Je pense que votre plateforme m'a aidé à trouver un stage très intéressant.

Une fois arrivée en Australie, le feedback s'est très bien fait, que ce soit avec l'agence, donc avec vous Madame Planchat mais aussi avec les directeurs de mon entreprise. On m'a bien accueilli. On m'a montré tous les rouages de l'entreprise, ce qu'il fallait faire, les missions qu'on attendait de moi. Donc ça a été une expérience dans tous les sens du terme enrichissante.

Quelles étaient vos missions pendant votre stage ?

Pendant mon stage, comme je viens de le dire, j'étais un assistant comptable. Je m'occupais principalement des factures. Il y a avait un enregistrement de ces factures à faire sur des logiciels comme Sage.

Je ne sais pas si Sage a une aussi grosse renommée qu'en Australie. C'est un logiciel comptable qui permet d'enregistrer des factures.

J'ai aussi effectué du refund, c'est à dire du remboursement via R. Cardpay, donc rembourser les fournisseurs une fois qu'ils ont déposé la caution des campings-cars.

Après il y avait énormément de tableau Excel pour le statement de ces invoices, enfin de ces factures.

Des tableaux Excel que j'ai dû rendre à mon directeur comptable mais aussi à d'autres responsables du département comptable.

Franchement, j'ai eu une grosse chance d'avoir un maître de stage formidable qui m'a assisté du début à la fin, qui a fait en sorte que je ne passe pas énormément de temps sur l'ordinateur et que je puisse toucher un peu à tout. Souvent, il y a avait du filing, donc rangement de factures. Il y a avait aussi le classement et le matching aussi à faire avec les delivery locates, les bons de commande.

Il y avait beaucoup de temps devant l'ordinateur pour l'enregistrement des factures, et aussi s'assurer que tous les statements étaient corrects à la fin du mois. Il y a eu également beaucoup de temps devant Sage et Vibe, les deux logiciels comptables que j'utilisais là bas pour l'entreprise.

Hormis ce temps passé devant l'ordinateur, j'ai aussi eu la découverte de l'enterpro, du personnel. J'ai pas tout le temps été devant mon ordinateur, j'ai eu énormément de missions à côté aussi, donc ça a été vraiment bénéfique.

Qu'avez-vous aimé à Brisbane ?

Par rapport à ce point, j'ai énormément de choses à dire, parce que déjà, Brisbane, je ne connaissais pas du tout, pour être honnête. Pour moi l'Australie c'était surtout Sydney et Melbourne. Et donc, quand on m'a annoncé qu'il y a avait une offre de stage à Brisbane, j'ai du aller checker un peu où ça se trouvait en Australie.

J'ai été vraiment agréablement surpris, parce que la particularité de Brisbane est qu'elle se trouve au milieu de la côte. Ce qui fait qu'au niveau de la météo, il fait vraiment bon tout le temps. J'ai vraiment eu l’impression que c'était assez flagrant, parce que j'ai visité Sydney et Melbourne dans le sud et il commençait à faire assez froid. Je ne pourrais pas dire quand exactement, à quelle période, mais c'était vers la fin de mon stage.

Et en revenant sur Brisbane, la météo était vraiment différente. Il faisait chaud, pas si chaud que ça, mais il faisait vraiment très bon. Par contre l'été, il faut s'accrocher un peu mais sinon la météo a juste été un facteur incroyable pendant mon expérience.

A Brisbane, les gens ont été vraiment incroyables. Tout le monde est très souriant. Fortitude Valley est une place pas trop loin où énormément d'étudiants peuvent se retrouver, discuter autour d'un verre.

Je pense que c'est une ville vraiment incroyable et je pense que c'est une ville que tout le monde mérite de découvrir. Ça change, car le coût de la vie à Brisbane est beaucoup moins cher qu'à Melbourne ou Sydney.

Donc franchement Brisbane a été une belle découverte.

Comment avez-vous trouvé votre logement à Brisbane ?

Je suis parti avec Pierre, un autre étudiant à l'ESSCA Paris.

Je pense que vous l'avez mis en contact avec moi.

Il m'a envoyé un message. On s'est vus dans mon appartement juste avant de partir. On a échangé un peu par rapport à nos attentes sur l'Australie.

On a finalement décidé de partir quasiment en même temps.

Pierre est arrivé un jour avant moi.

Une fois arrivés, on a pris un hôtel pendant dix jours, le temps de trouver un logement sur place. On a utilisé le site Flatmates pour trouver un logement à Brisbane.

En fait on est tombés sur le meilleur hébergement possible pour des étudiants en Australie. L'accueil était juste incroyable, des personnes juste incroyables également. Donc pour résumer, on a trouvé une maison pour étudiants qui se trouvait sur Kennigo Street où chacun avait sa petite chambre personnalisé.

Chacun avait sa petite télé, son lit, son bureau et son petit évier également. Les douches en bas étaient en commun.

Certaines filles avaient la douche dans la chambre.

On était je pense une douzaine d'étudiants dans cette maison. On avait un jardin en commun. Au début, on se pose des questions du genre "Est-ce que la colocation va bien s'effectuer?" mais voilà, vers la fin, ca a été vraiment incroyable parce qu'on a tissé de bons liens avec énormément d'étudiants.

Avec Pierre, on est partis en stage, donc ça a été assez compliqué de tomber sur des étudiants avec le même âge que nous, donc avoir ce type hébergement a été intéressant.

Combien dépensez-vous à Brisbane? Quel est le coût de la vie à Brisbane?

On payait 250 AU$ par semaine. Je ne pense pas que ce soit si énorme que ça, vu la chambre, vu la grande cuisine qu'on avait à l'étage et comme je l'ai dit les personnes incroyables qui y étaient.

Surtout pour découvrir et rencontrer de nouvelles personnes, ça a été un grand plus.

Pendant notre stage, on a été réglé 720 AU$ par mois, donc on a pu couvrir une partie de notre loyer. Après forcément, nos parents nous envoyaient de l'argent.

Pour les transports, on avait la GoCard que l'on rechargeait toutes les deux semaines avec Pierre. Et si je dis pas de bêtise, on dépensait 25 AU$ toutes les deux semaines.

En fait, c'est un système assez différent par rapport à Paris. C'est vraiment une fois qu'on valide sa carte qu'on est débité, donc d'un point A à un point B. Si on oublie de valider au point A mais qu'on se rend quand même au point B, on dépense je crois 10 AU$.

On essaie de faire en sorte que la population soit vigilante à valider son titre de transport à chaque fois.

Pour revenir à la question, c'était donc 25 AU$ toutes les deux semaines, donc 50 AU$/mois.

Et par rapport à la nourriture?

Au début, je pense qu'on a été un peu dans l'excès. On a dépensé dans les 100 AU$ par semaine, donc 400 AU$ par mois. Ça a duré pendant les deux premiers mois, parce qu'on faisait pas mal de chichis par rapport à la nourriture australienne, en disant que les produits frais n'étaient pas les mêmes qu'en France, qu'on ne pouvait pas trouver la même crème. Donc voilà, au début on a fait beaucoup de chichis mais après on a su adapter notre budget.

On s'est rendu compte qu'on dépensait énormément. Ensuite, on a fini par dépenser 150€ par mois. Donc franchement, avec 150€, on peut être capable de faire de bonnes courses.

On avait une habitude de toujours avoir ce qu'on veut, si on a pas nos céréales le matin, et même si cela coûte un peu plus cher, on va dépenser plus pour acheter ce genre de céréales alors qu'on a pas forcément le temps de prendre des céréales le matin avant d'aller au travail.

Voilà, c'étaient juste des petites habitudes qu'on voulait à tout prix avoir en Australie mais au final on s'est rendu compte que l'on peut faire des économies là dessus et qu'on ne meurt pas en n'en prenant pas.

Les produits n'étaient pas les mêmes. On l'a tout de suite remarqué. C'est difficile d'avoir du pain. On avait pas de biscottes. C'était généralement autour du pain. Au niveau du lait aussi, on arrivait pas à s'y retrouver.

La marque australienne de crème fraîche, de lait aussi, avec le petit drapeau français alors qu'elle ne se trouve pas en France. C'est juste des petites choses qui nous ont fait rigoler quelques temps mais sinon après, on a su s'adapter. Aucun problème là dessus!

Quelle différence entre la France et l'Australie vous a le plus marqué?

Je dirais vraiment qu'en Australie, tout le monde est un peu plus relax, qu'on se laisse un peu plus aller.

Il n'y a pas énormément de contraintes.

Un matin, dans le métro à Paris, on va se rendre compte que tout le monde tire un peu la tête, fatigué à l'idée d'aller travailler.

Alors qu'en Australie, sachant que quand je suis arrivé, il faisait assez chaud, ceux qui généralement doivent arriver en costume cravate, arrivent juste en petite chemise avec leur cravate, le petit manteau par dessus l'épaule, les lunettes de soleil.

Je pense que c'est une façon d'être qui m'a vraiment "intrigué", après j'ai adoré.

En essayant même de copier le modèle ici.

C'est assez drôle. Ils sont vraiment beaucoup plus chill, beaucoup plus relax.

On va pas s'énerver parce qu'on rate le métro.

En sachant que dans le métro, il y a toujours de la place. Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment.

C'est vraiment une autre vie, prendre son temps. Je ne dis pas qu'ils sont feignants ou quoi que ce soit. Je pense qu'ils savourent mieux la vie qu'en France.

Je pense que le climat aide énormément. C'est vrai que quand on sort ici sous un -5 degrés, c'est pas la même chose que quand on va au travail sous 25 degrés. Je peux tout à faire le comprendre ! Cela fait une grosse différence.

Après cette expérience de stage à Brisbane, est-ce que vous vous verriez vivre en Australie?

Franchement, là, vu que j'ai encore deux ans à tirer par rapport à mon Master en finance, j'ai aucune idée de ce que je ferai. Je me dis qu'il y a énormément d'autres pays peut être à visiter, mais l'Australie fait définitivement partie, avec la Chine, des pays où j'aimerais surtout retourner.

J'ai eu un très très bon contact à la fin avec l'entreprise. J'ai eu droit à une grosse cérémonie, un gros diner, un petit cadeau. Franchement, ça m'a énormément touché. Mon maître de stage m'a aussi laissé un petit mot personnel. Voilà, comme je l'ai dit, c'est une expérience qui a été juste incroyable et encore une fois, on ne s'attend pas forcément à ce genre de message de remerciement à la fin pour un travail qui est "moindre" parce qu'on est juste des stagiaires. Mais savoir qu'on aide énormément, que l'on reçoit des messages aussi forts de la part de personnes haut placé dans une compagnie qui est cotée en bourse, c'est juste énorme.

Ça m'a vraiment touché. Ce stage a été très important.

Merci Lucas !

Merci à vous pour m'avoir trouvé ce stage qui a été juste incroyable.

OFFRES DE STAGE

Découvrez nos offres de stage à Melbourne et dans les autres villes d'Australie

A propos

"Amoureuse de l'Australie où je me rends chaque année, je dirige l'agence Helpstage, spécialisée dans les placements en stage en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans le monde entier depuis 2009.

Je suis également auteure des guides Petit Futé Australie et Vancouver."

Marie

 

  • White Facebook Icon

© 2019 by Helpstage. Proudly created with Wix.com