Faire un stage en Australie : Interview de Corentin, parti en stage avec l'agence Helpstage.

Bonjour Corentin, pouvez-vous vous présenter et me dire dans quelle école vous étudiez?

Je m'appelle Corentin, je suis étudiant en quatrième année du global BBA à NEOMA Business School sur le campus de Rouen, j'ai 20 ans.

Actuellement je suis en stage du côté de Brisbane en Australie, pour 6 mois. Je suis là depuis début juillet.

Je reviens en France juste avant Noël pour six mois.

Comment avez-vous trouvé votre stage ?

Tout d'abord, j'ai essayé de passer par les réseaux de mon école, j'ai essayé de candidater auprès des alumnis, c'est à dire les anciens élèves qui étaient il y a un an en Australie. Mais il faut savoir que pour un pays aussi lointain, la concurrence est vraiment féroce, j'ai fait les candidatures spontanées et malheureusement ça n'a pas donné suite. J'avais vraiment aucun contact personnellement en Australie, du coup je suis passé par l'agence Helpstage.

Je suis tombé sur la page Facebook et c'est en tombant sur une première annonce que j'ai commencé à faire des candidatures et à avoir un entretien skype avec l'entreprise, assez rapidement au bout de trois jours.

Combien de temps au total a duré votre recherche de stage?

J'ai commencé mes recherches de stage début février, c'est à dire 5 mois à l'avance. J'ai commencé à candidater auprès de Helpstage à la fin du mois de février et en quinze jours j'avais l'accord de mon stage.

Comment s'est passé votre recherche de logement à Brisbane?

J'ai contacté certains de mes amis qui étaient également en Australie dans d'autres villes, du côté de Sydney ou Melbourne, qui sont arrivés un peu en amont. Du coup je suis passé par le site www.flatmates.com.au qui permet de rechercher des colocataires assez facilement. Je cherchais simplement une colocation qui était proche de mon lieu de travail. J'ai trouvé une colocation avec deux autres étudiants  à dix minutes à pied de mon travail grâce à Flatmates.

Comment se passe votre vie à Brisbane? Qu'est-ce que vous aimez en Australie en comparaison àvec la France par exemple?

L'Australie, c'est une mentalité totalement différente de la France sur pas mal d'aspects, tout d'abord, l'accueil des gens, la convivialité: ici en Australie, les gens disent par reflexe "Bonjour comment allez-vous?" alors que parfois en France, si on a le bonjour on est déjà très heureux.

Les gens sont très accueillants. Le cadre de vie est vraiment génial. On a la meilleure météo que j'ai jamaie vue. Je suis arrivé là début juillet, et depuis quatre mois que je suis là, je n'ai eu que six jours de pluie au total. Il fait grand soleil tous le temps et plus de vings degrés. Du coup, je n'ai pas eu à mettre de pull durant ces quatre mois. Toujours au niveau des points positifs, c'est que l'Australie pour moi c'était un rêve de gosse. Je l'ai réalisé en travaillant sur place et en pouvant voyager certains week-ends. C'est comme ça que certains week-ends, grâce à des compagnies, je peux partir à Sydney ou à Melbourne assez facilement.

Les points négatifs, il y en a toujours. Cela ressemble à ce qu'on peut voir dans les capitales européennes. La vie est assez chère. Le budget nourriture est assez conséquent, mon loyer est assez conséquent. Mon salaire est un salaire de stagiaire correspondant à peu près au minimum légal en France.

Alors évidemment, il faut avoir un peu d'aide à côté. Mais sinon le cadre de vie est vraiment génial. On a énormément d'opportunités qu'on a pas forcément en France et ils sont très accueillants envers les étudiants européens.

En parlant du budget, quel est le coût de la vie à Brisbane?

La monnaie n'est pas la même. Le dollar australien est légèrement différent de l'euro. Moi je joue avec le taux de change. J'ai une application sur mon téléphone qui permet de savoir combien je dépense.

Ici, ce n'est pas la même chose qu'en France au niveau des loyers. Ici, on paie par semaine et c'est assez fluide. On peut donner un préavis de deux semaines et partir alors qu'en France c'est trois mois. Je dirais qu'en moyenne c'est à peu près 200 AU$/semaine, donc 800 AU$/mois. De tête, cela fait 500 euros par mois.

J'ai une colocation avec ma propre chambre, une salle de bain pour trois, et un grand salon/cuisine pour trois. En s'arrangeant bien, on peut trouver des trucs entre 150 et 180 AU$/semaine pour des colocations plus standards.

Au niveau de la nourriture, je cherche beaucoup de trucs que j'ai dans mon habitude en France. Je varie pas trop mes repas avec la nourriture locale. On a parfois des produits qu'on trouve en France, comme le fromage. On peut se débrouiller. Saucisson pareil, pas des trucs qu'on veut avoir tous les jours. Et si on veut ces trucs là et bien il faut payer plus cher. Ils font des baguettes mais c'est pas les baguettes qu'on a en France. Les croissants, malheureusement c'est assez cher. On peut payer un croissant 3 euros alors qu'en France, nous l'avons à 80 centimes.

Quel votre budget nourriture à Brisbane et plus globalement votre budget mensuel total?

J'essaie de pouvoir profiter un peu. J'ai tout compris, avec mon salaire et l'aide de mes parents, j'ai à peu près 1000-1200€/mois. Le loyer représenter 2/5ème. Je dirais que je dépense 300-400 euros de nourriture par mois. Du coup il me reste à la fin 300€.

J'ai la chance de ne pas payer de transport vu que je suis à côté de mon travail. Je peu économiser là dessus. Après, le coût des transports pour aller en ville, ce n'est pas non plus extravagant.

Revenons à votre stage à Brisbane, qu'est-ce que vous faites? Comment se déroule une journée type?

L'entreprise est une multinationale dont le siège est à Brisbane. Elle est présente en Australie, en Nouvelle-Zélande mais aussi aux USA, et qui commence à arriver en Europe.

Ce stage me permet d'améliorer mon anglais, mais j'ai quand même parfois certaines limites. Du coup, je me contente de tâches assez basiques comme l'accueil des clients, la présentation de ce qui va se passer entre le moment où ils arrivent et le moment où ils partent avec le véhicule. Je fais aussi un peu de négociation commerciale, surtout quand il y a des français qui sont là. Je les renseigne sur ce qui est dans leur contrat d'assurance actuel, sur quoi ils sont couverts ou pas, et si éventuellement ils veulent prendre des assurances supplémentaires. Ensuite parfois je fais des démonstrations de véhicule. Je fais des états des lieux de véhicules.

Au niveau de ces tâches, les après-midi, je peux faire des inventaires, c'est à dire que je dois noter l'ensemble des véhicules présents sur le site et prévenir l'administration s'il y en a qui sont absents.

A partir d'un logiciel, je peux voir où ils sont précisément, c'est à dire s'ils sont en réparation, ou s'ils sont partis le jour même et qu'ils n'ont pas été bien notés.

Au niveau des dernières tâches complémentaires que je peux faire après ça, vu que le siège social est en face, nous avons le siège du marketing, et parfois je peux aider la personne en charge. Par exemple, cette semaine, elle est entrain de faire des vidéos de présentations de l'entreprise. Je l'aide à faire les sous-titres en français. Comme je suis le seul francophone, je l'aide au niveau du marketing et je lui donne mes idées.

Le matin, on fait toujours un débriefing au niveau de la stratégie, sur ce qui s'est bien passé et sur ce qui est à améliorer. Je donne mes idées par rapport à ça.

Au niveau des horaires, je commence à 7h45 et je finis à 16h45. Au niveau du rythme, pour compenser, cela se déroule sur des périodes de 14 jours. Je travaille 9 jours sur 14.

Parfois j'ai des week-ends, parfois des jours de la semaine.

Constatez-vous des différences entre le management à l'australienne et celui à la française? 

Ici, mon tuteur est très à l'écoute de ce que je dis. On est sur un management très proche. On se tutoie.

Par rapport à mes anciennes expériences où on avait vraiment une distance.

J'ai eu l'occasion de travailler en start-up dans laquelle on dit souvent que c'est là qu'on est le plus proche entre le CEO est le stagiaire alors qu'ici on est quand même très très proche.

On a parfois l'occasion de prendre des verres ensemble.

Je sais pas trop comment dire ça mais on est sur un management vraiment différent, très à l'écoute.

Il y a tout de même cette part d'autorité naturelle qui reste au manager qui a la décision finale, mais c'est quelque chose de différent que j'ai pu voir en France.

Est-ce que vous prévoyez de partir en road trip, de visiter d'autres endroits?

Quelle différence entre la France et l'Australie vous a le plus marqué?

Je dirais vraiment qu'en Australie, tout le monde est un peu plus relax, qu'on se laisse un peu plus aller.

Il n'y a pas énormément de contraintes.

Un matin, dans le métro à Paris, on va se rendre compte que tout le monde tire un peu la tête, fatigué à l'idée d'aller travailler.

Alors qu'en Australie, sachant que quand je suis arrivé, il faisait assez chaud, ceux qui généralement doivent arriver en costume cravate, arrivent juste en petite chemise avec leur cravate, le petit manteau par dessus l'épaule, les lunettes de soleil.

Je pense que c'est une façon d'être qui m'a vraiment "intrigué", après j'ai adoré.

En essayant même de copier le modèle ici.

C'est assez drôle. Ils sont vraiment beaucoup plus chill, beaucoup plus relax.

On va pas s'énerver parce qu'on rate le métro.

En sachant que dans le métro, il y a toujours de la place. Je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment.

C'est vraiment une autre vie, prendre son temps. Je ne dis pas qu'ils sont feignants ou quoi que ce soit. Je pense qu'ils savourent mieux la vie qu'en France.

Je pense que le climat aide énormément. C'est vrai que quand on sort ici sous un -5 degrés, c'est pas la même chose que quand on va au travail sous 25 degrés. Je peux tout à faire le comprendre ! Cela fait une grosse différence.

Après cette expérience de stage à Brisbane, est-ce que vous vous verriez vivre en Australie?

Franchement, là, vu que j'ai encore deux ans à tirer par rapport à mon Master en finance, j'ai aucune idée de ce que je ferai. Je me dis qu'il y a énormément d'autres pays peut être à visiter, mais l'Australie fait définitivement partie, avec la Chine, des pays où j'aimerais surtout retourner.

J'ai eu un très très bon contact à la fin avec l'entreprise. J'ai eu droit à une grosse cérémonie, un gros diner, un petit cadeau. Franchement, ça m'a énormément touché. Mon maître de stage m'a aussi laissé un petit mot personnel. Voilà, comme je l'ai dit, c'est une expérience qui a été juste incroyable et encore une fois, on ne s'attend pas forcément à ce genre de message de remerciement à la fin pour un travail qui est "moindre" parce qu'on est juste des stagiaires. Mais savoir qu'on aide énormément, que l'on reçoit des messages aussi forts de la part de personnes haut placé dans une compagnie qui est cotée en bourse, c'est juste énorme.

Ça m'a vraiment touché. Ce stage a été très important.

Merci Lucas !

Merci à vous pour m'avoir trouvé ce stage qui a été juste incroyable.

OFFRES DE STAGE

Découvrez nos offres de stage à Melbourne et dans les autres villes d'Australie

A propos

"Amoureuse de l'Australie où je me rends chaque année, je dirige l'agence Helpstage, spécialisée dans les placements en stage en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans le monde entier depuis 2009.

Je suis également auteure des guides Petit Futé Australie et Vancouver."

Marie

 

  • White Facebook Icon

© 2019 by Helpstage. Proudly created with Wix.com