Faire un stage à Brisbane : Interview de Corentin, parti en stage avec l'agence Helpstage.

Bonjour Corentin, pouvez-vous vous présenter et me dire dans quelle école vous étudiez?

Je m'appelle Corentin, je suis en quatrième année du Global BBA à Neoma Business School sur le campus de Rouen. Sinon pour le reste, j'ai 20 ans, et du coup, actuellement je suis en stage du côté de Brisbane en Australie, pour 6 mois. Je suis là depuis début juillet et je reviens en France juste avant Noël, pour 6 mois.

Comment avez-vous trouvé votre stage et quelle a été votre stratégie ? Est-ce que vous avez envoyé des candidatures spontanées ou avez-vous voulu passer par une agence directement?

Tout d'abord, j'ai essayé de passer par les réseaux de mon école, j'ai essayé de candidater auprès des alumni, c'est à dire les anciens élèves qui étaient également en Australie. Mais il faut savoir que pour un pays aussi lointain, la concurrence est vraiment féroce, j'ai fait des candidatures spontanées et malheureusement ça n'a pas donné suite.

Voilà, je n'avais vraiment aucun contact personnellement en Australie, et du coup je suis passé par l'agence Helpstage. Je suis tombé sur la page Facebook de l'agence Helpstage. C'est en tombant sur une première annonce que j'ai commencé à faire des candidatures, et à avoir une première réception de CV. Et c'est ainsi qu'ils m'ont recontacté pour un entretien skype assez rapidement, au bout de 3 jours.

Combien de temps votre recherche de stage à duré ?

J'ai commencé mes recherches de stage à peu près début février, 5 mois en avance, et j'ai commencé à candidater auprès de Helpstage à la fin du mois de février. En 15 jours, j'avais l'accord de mon stage.

Combien s'est passée votre recherche de logement à Brisbane ?

J'ai contacté certains de mes amis qui étaient également en Australie, dans d'autres villes, du côté de Sydney ou Melbourne, qui sont arrivés un peu en amont. Et du coup je suis passé par le site Flatmates pour trouver un logement à Brisbane.

Ce site permet de chercher des colocataires assez facilement. Je cherchais simplement une colocation proche de mon lieu de travail, et du coup j'ai trouvé une petite colocation avec deux autres étudiants à 10 minutes à pied de mon travail grâce à Flatmates.

Comment se passe votre vie à Brisbane ? Qu'aimez-vous en Australie, en comparaison avec la France par exemple?

L'Australie a vraiment une mentalité différente de la France sur pas mal d'aspects. Tout d'abord l'accueil des gens, la convivialité. Ici en Australie, les gens disent par reflexe "Bonjour, comment allez-vous?", alors que parfois en France, si on a un bonjour, on est très heureux. Les gens sont très accueillants. Le cadre de vie est vraiment génial. On a quasiment la meilleure météo que j'ai jamais vue. Je suis arrivé début juillet et depuis 4 mois que je suis là, j'ai eu que 6 jours de pluie au total. Il fait grand soleil tout le temps et plus de 20 degrés. Du coup, je n'ai pas eu à mettre de pull durant ces 4 mois.

Toujours au niveau des points positifs, c'est que l'Australie, pour moi c'était un rêve de gosse que je voulais réaliser en me permettant de travailler sur place pour pouvoir voyager certains week-ends. C'est comme ça que certains week-ends, grâce  à des compagnies, je peux partir à Sydney ou à Melbourne assez facilement.

Les points négatifs, il y en a toujours. Cela ressemble un peu à ce qu'on peut voir dans les capitales européennes, c'est que la vie est quand même assez chère. Le budget nourriture est assez conséquent. Mon loyer est assez conséquent.

Mon salaire est un salaire de stagiaire qui se rapproche à peu près du minimum légal qu'on a en France.

Donc évidemment il faut avoir un peu d'aide à côté. Mais sinon le cadre de vie est vraiment génial. En Australie, on a énormément d'opportunités qu'on a pas forcément en France, et ils sont très accueillants envers les étudiants européens.

En parlant du budget, combien vous dépensez? Vous parlez du budget nourriture.

Est-ce que c'est parce que vous vous nourrissez comme un européen?

Alors déjà, la monnaie n'est pas la même, avec le dollar australien qui est légèrement différent de l'euro évidemment. Moi je joue avec le taux de change. J'ai une application sur mon téléphone qui me permet de savoir combien je dépense. Pour les loyers, en général ici, ce n'est pas comme en France. Ici on paie par semaine, et c'est assez fluide. On peut donner un préavis de 2 semaines et partir, alors qu'en France, c'est 3 mois. Et je dirais qu'en moyenne, c'est à peu près 200 AU$/semaine, du coup 800 AU$ le mois. De tête, ça va faire 500€ par mois.

J'ai une colocation avec ma propre chambre, une salle de bain pour 3 et un grand salon/cuisine pour 3 que j'ai à 220, mais en s'arrangeant bien, on peut trouver des trucs entre 150 et 180, pour des colocations plus standards.

Au niveau de la nourriture, alors évidemment, moi je cherche beaucoup de trucs que j'ai dans mes habitudes en France. Je varie pas trop mes repas avec la nourriture locale. On a parfois des produits qu'on trouve en France, comme le fromage. On peut se débrouiller. Saucisson pareil. Enfin des trucs qu'on a tous les jours. Et si on veut avoir accès à ces trucs là, et bien il faut payer plus cher.

Ils font des baguettes mais ce ne sont pas les baguettes qu'on a en France. Le prix des croissants c'est pareil, et malheureusement c'est assez cher. On peut payer des croissants 3€ alors qu'en France on les a pour 80 centimes.

Combien dépensez-vous en nourriture donc?

J'essaie de pouvoir profiter un peu à côté... Tout compris, avec mon salaire et l'aide de mes parents, j'ai à peu près 1100-1200€/mois. Le loyer me prend à peu près 2/5ème de ça. Pour la nourriture, je dirais à peu près 300-400€ de nourriture par mois. Après, il me reste 300 euros pour le reste.

J'ai la chance de ne pas payer de transport, je suis juste à côté de mon travail. Du coup, je fais des économies par rapport à ça. Mais après, le coût des transports pour aller en ville, ce n'est pas non plus extravagant, ça va encore.

On va revenir au stage. Comment se déroule la journée type dans le bureau?

Le siège principal de l'entreprise est à Brisbane et c'est une multinationale qui est présente en Australie, en Nouvelle-Zélande, mais aussi aux Etats-Unis et qui commence à arriver en Europe. En fait ce stage me permet d'améliorer mon anglais mais j'ai parfois certaines limites, du coup je me contente de tâches assez basiques, comme l'accueil des clients, la présentaion, donc en gros ce qui va se passer entre le moment où ils arrivent et le moment où ils repartent avec leur véhicule. Des fois, je fais un peu de négociation commerciale. Quand des Français sont là, je les avertis de ce qui est dans leur contrat d'assurance actuelle, sur quoi ils sont couverts ou pas couverts, et si éventuellement ils veulent prendre des assurances supplémentaires.

Ensuite, parfois je fais des démonstrations de véhicule. Je fais également des états des lieux de véhicule.

L'après-midi, je peux faire des inventaires, c'est à dire que je dois noter l'ensemble des véhicules présents sur le site. Je dois prévenir l'administration s'il y en a qui sont absents et à partir d'un logiciel, je peux voir où ils sont précisemment, s'ils sont en réparation ou s'ils sont partis le jour même et qu'ils n'ont pas été bien notés.

Au niveau des dernières tâches complémentaires que je peux faire après ça, c'est que vu que le siège social est en face, donc le service marketing, parfois je peux aider la personne qui travaille au marketing.

Par exemple cette semaine, elle est entrain de faire des vidéos de présentation de l'entreprise et je l'aide à faire les sous-titres en français.

Comme je suis le seul interprète français, j'aide au niveau du marketing, je donne des idées.

Le matin, on fait toujours une espèce de débriefing au niveau de la stratégie, qu'est-ce qui s'est bien passé, ce qu'on peut améliorer. Du coup, je participe à ça, je peux donner mes idées.

Niveau horaires, je commence à 7h45 et je finis à 16h45. Au niveau du rythme, ça se déroule sur des périodes de 14 jours, je travaille 9 jours sur 14. Parfois j'ai des week-ends, parfois j'ai des jours de congé éparpillés sur la semaine.

Par rapport à vos précédentes expériences professionnelles, quelles différences faites-vous entre le management français et australien ?

Je dirais que le management australien, ici, moi avec mon tuteur, il est quand même très à l'écoute de ce que je dis. On est sur un management très proche. On se tutoie. Par rapport à mes anciennes expériences, on a vraiment une distance en moins. J'ai eu l'occasion de travailler en start up et on dit que souvent qu'en start up c'est là où on est le plus proche entre le CEO et le stagiaire. On est quand même ici très très proches. On a parfois l'occasion de prendre des verres ensemble, quelques fois dans le mois.

Je sais pas comment dire ça mais on est sur un management différent, très à l'écoute. Après, il y a toujours cette part d'autorité naturelle qui revient au manager. Il a la décision finale. Mais c'est quelque chose de différent de ce que j'ai pu voir en France.

Est-ce que vous prévoyez de partir en road-trip, de visiter d'autres endroits?

Etant dans une agence de voyage, ça me permet d'avoir quelques petits avantages, de louer gratuitement des vans pour une durée limitée. Là par exemple, je peux avoir un van pour 4 jours gratuitement, en tant qu'employé. J'en ai déjà profité. J'ai pu faire la Gold Coast, c'est à dire la côte Est proche de Brisbane. La plage avec tous les surfeurs, vraiment très cliché. Là, l'été était assez chargé. Enfin, l'été français, donc l'hiver australien. Là, on est sur une saison plus calme, du coup j'ai plus de congés. J'ai pu faire Sydney, et dans mes projets, je pars la semaine prochaine en Nouvelle-Zélande.

D'ici la fin, je vais également visiter Melbourne, et peut-être Nouméa qui est à 2h de Brisbane en avion.

Super ! Vous profitez bien alors?

J'ai quand même fait pas mal d'heures cet été, beaucoup d'heures supplémentaires. En terme de ré-équilibrage, moi ça me dérangeait pas de bosser beaucoup. Du coup, j'ai une semaine de congés payés donnés par la boîte. Et si je préviens en avance, je peux avoir des jours de congés assez facilement.

Vous prévoyez d'aller où en Nouvelle-Zélande?

L'île du Sud principalement. Je vais arriver du côté de Christchurch. C'est la ville principale de Nouvelle-Zélande, où on a notre agence. Et je vais faire un petit tour. J'ai des personnes à voir. Voilà, 7 jours. Par contre, il va faire beaucoup plus froid qu'en Australie. Y a tellement de choses à voir. Malheureusement, au final, ici 6 mois, ça passe tellement vite qu'on se dit, je vais devoir revenir parce que j'ai encore beaucoup trop de choses à voir. Y a encore la côte Ouest avec Perth qui est à découvrir, il y a aussi Adélaïde, la Tasmanie, le centre, les montagnes rouges, c'est immense, il faudrait plus que ça...

Pour les hôtels, on peut avoir des auberges de backpackers assez rapidement, vu qu'ici la majorité des français, ce sont souvent des jeunes backpackers entre 18 et 30 ans qui profitent du Working Holiday Visa pour bosser dans les fermes ou la restauration. Ils alternent entre le voyage et le travail. On en croise énormément aussi et ils me disent 'Profite autant que tu peux'.

Que faites-vous durant votre temps libre à Brisbane?

Alors Brisbane, c'est quand même une grande ville. C'est pas aussi grand que Sydney mais c'est quand même une assez grande ville. Ici, on a pas mal d'endroits, on a une rivière qui franchit Brisbane, du coup le week-end on peut se poser sur l'espèce de plage un peu improvisée le long de la rivière. On a des piscines, des jardins botaniques qui sont très sympas à visiter.

Brisbane, c'est aussi une ville assez festive. On a un grand quartier nommé Fortitude Valley, où les gens peuvent sortir. Tous les bars et les endroits de nuit les plus fameux de la ville sont vraiment dans ce coin là.

Y a tellement de choses à faire. C'est une ville assez festive. Les gens sortent assez tôt le soir parce que les endroits de nuit ferment assez tôt.

Ici on un sport populaire qui est le rugby à 13, on a un grand stade à côté qui fait 40 000 places. Y a des rencontres sportives à peu près tous les week-ends, que ce soit du rugby ou du foot, le soccer ici en Australie.

Il y a aussi les sports locaux comme le cricket ou le rugby à 15 tout simplement.

Et enfin, il y a de supers endroits pour manger. Cela manque un peu d'endroits français mais il y a pas mal de trucs asiatiques surtout.

Cela dépend des quartiers où les personnes peuvent aller mais le centre ville est très accesible. Il y a un réseau de trains un peu comme le RER en France qui permet de relier la ville à toutes les banlieues.

Merci Corentin d'avoir pris le temps de me parler de votre expérience à Brisbane?

Bonne journée à vous, à bientôt. Au revoir.

OFFRES DE STAGE

Découvrez nos offres de stage à Melbourne et dans les autres villes d'Australie

A propos

"Amoureuse de l'Australie où je me rends chaque année, je dirige l'agence Helpstage, spécialisée dans les placements en stage en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans le monde entier depuis 2009.

Je suis également auteure des guides Petit Futé Australie et Vancouver."

Marie

 

  • White Facebook Icon

© 2019 by Helpstage. Proudly created with Wix.com